Samantha Wilson-Clark, IA, B.Sc.Inf., M.Sc.

Samantha Wilson-ClarkDirectrice, Division de la formation et de l’intervention pour le service sur le terrain

Agence de la santé publique du Canada

Samantha Wilson-Clark voit ses études et sa formation en sciences infirmières comme indispensables à sa carrière en santé publique. « Être infirmière fait de moi une meilleure professionnelle de la santé », dit-elle. « Les sciences infirmières m’ont montré comment avoir une pensée critique, comment travailler sous pression et comment faire preuve de souplesse et avoir la capacité de m’adapter. J’en ai tiré les fondements théoriques pour voir grand sans perdre de vue la personne devant moi. » Samantha aime particulièrement établir des liens avec des gens au travail et savoir que son travail à une incidence positive sur la population canadienne.

Samantha a commencé à travailler à l’Agence de la santé publique du Canada (ASPC) comme étudiante diplômée, ce qui l’a initiée à la prévention des maladies infectieuses et à la lutte contre ces maladies. Après ses études, elle a été embauchée à titre d’infirmière épidémiologiste pour mener des enquêtes sur des éclosions partout au Canada.

Samantha est maintenant directrice de la Division de la formation et de l’intervention pour le service sur le terrain de l’ASPC à Ottawa, en Ontario. Elle dirige une équipe de professionnels de la santé formée entre autres d’épidémiologistes, d’infirmières et d’infirmiers, de médecins et de vétérinaires qui renforcent les capacités en santé publique partout au Canada. Les membres de son équipe créent de la formation appliquée en intervention en cas d’éclosion adaptée aux besoins du milieu de la santé publique, qui est interdisciplinaire et en constante évolution. Ces équipes sont la principale source de capacité d’intensification de l’ASPC lors d’une intervention en cas d’urgence ou d’incident de santé publique.

« En raison des liens entre mon équipe et les bureaux provinciaux et territoriaux, nous avons tendance à voir la santé publique d’un point de vue légèrement différent », nous a dit Samantha. « Au moyen de nos activités de renforcement des capacités, nous sommes en mesure de faire le lien entre des collègues de diverses administrations pour un échange concret de pratiques exemplaires et pour le renforcement des activités de surveillance des maladies infectieuses ainsi que des éclosions et d’intervention contre elles. » Qu’elle travaille sur une intervention contre une éclosion ou un incident de santé publique de grande envergure, comme les éclosions de tuberculose dans le nord du Canada, l’afflux de demandeurs d’asile au Québec ou l’arrivée de réfugiés syriens, Samantha considère que la collaboration est la clé du succès.

Consultez Canada.ca pour en savoir plus sur le travail du gouvernement du Canada en matière de renforcement des capacités en santé publique.

Date de modification :